le verseau

Verseau, l’art de “Ne pas Faire” pareil, Uranus est là 1


Une nouvelle histoire de père Castor, un peu d'astrologie facile en gros. Alors comme d'hab on n'est pas là pour faire du prévisionnel, même les sciences humaines classiques ne s'y essayent plus alors autant vous dire que l'astrologie, pour prévoir un truc, c'est aussi fiable qu'un sondage. Par contre ça donne l'occasion, un support, pour en apprendre un peu plus sur nous. Alors le Verseau, comme vous avez pu le constater, il est un peu bizarre. C'est un extravagant, un gars qui fait pas pareil que les autres. On détaille un petit peu ? [no_toc]

Le Verseau ou l'art de ne rien faire comme les autres.

Le Verseau en astrologie classique est sous l'influence de Saturne. Ok Saturne vous avez un article entier dessus. Même s'il reste incomplet, c'est déjà une bonne base pour sortir de ce que les anciens nous ont foutu dans le crâne. Non Saturne n'est pas un grand méchant qui nous veut pas du bien. Si nous changeons notre position, la fixation de notre point d'assemblage, Saturne peut devenir un allié de choix.

Et bien Uranus, qui est la planète plus récemment rattachée au Verseau, c'est pareil. Traditionnellement, un mot que le Verseau comme Uranus n'aime pas mais alors pas du tout. Traditionnellement donc, les gens avec un signe du Verseau très marqué ou un Uranus fort sont décrits comme des gens colériques, véhéments et surtout très difficiles à vivre. On le nomme le révolutionnaire.

C'est pas faux. Hélas il est bien trop souvent un révolté qui ne révolutionne pas grand chose. Trop enfermé dans ses idéaux, dans ses projections de perfection et sa mentalisation, c'est un signe d'air, excessif. Justement Saturne, le bon vieux mec chiant, peut apporter énormément au Verseau et à Uranus en lui apprenant la modération.

Uranus, lui, va apporter au Verseau l'originalité, la version ORIGINALE. Ce n'est pas juste une tentative névrotique de faire pas comme les autres. Mais bien plutôt de faire comme lui il le sent.

Uranus, Ouranos, père de Saturne.

La mythologie, je kiffe la mythologie, se rajoute à la parabole astrologique. Uranus est le père titanesque dévorant ses fils. Saturne, son fils, le châtra et s'enfuit avec le flamboyant Jupiter. C'est Gaïa, la Terre, épouse d'Uranus, qui arma le bras courroucé de Saturne. Elle était excédée par la voracité du papa Titan, qui en fait avait super les foies de se faire buter par un de ses rejetons suite à une vieille prophétie. Comme quoi, même chez les divinités la peur de quelque chose finit par l'engendrer ... voilà, voilà.

Revenons au p'tit père Verseau et ce qu'il peut nous apprendre ou ce qu'il peut apprendre sur lui-même. Donc la présence du père et du fils maudit, tiens ça me rappelle des trucs, peut engendrer un conflit. Ou, si les deux s'unissent, Saturne peut amener la sobriété et la modération qui font cruellement défaut à Uranus. Et Uranus amener la vie, l'en-vie de vivre, d'exister, quasi absente chez le fiston Saturnien.

Il y a plein d'outils, de méthodes à faire. Perso j'utilise deux outils très simples mais implacables. Le premier, la Présence, désolé on n'en parlera pas. Le second plus ludique : les ne pas faire !

 

Les Ne pas Faire mais qu'est-ce que c'est ?

Uranus, le Verseau, c'est donc la révolution, le changement permanent, la vie dévorant la vie comme Ouranos dévore ses enfants et ma voisine les petits blancs à 9 h du mat. Bon alors je vois ma vieille bande de potes alter anarcho bolchevique crier "Revolussion !" Ouais, je reste sceptique. Depuis en gros 5 à 7.000 ans d'histoire moderne, on a essayé chaque fois de changer un pouvoir despotique par les armes ...

On est en 2017 après le mec en string sur une croix et je sais pas vous, mais j'ai quand même pas l'impression que ce soit super top pour la conscience humaine en ce moment. Mais bon, tout n'est qu'une question de point de vue. Pour les prédateurs énergétiques et les bouffeurs de conscience, 2017 est une année formidable.

Par contre, du coup on pourrait essayer de se Ré-évolutionner nous-mêmes, non ? Et oui, ça on n'a jamais trop fait. Y a pas de méchants ni de gentils, que des efforts à fournir, Saturne donc.

Je reviens au Ne pas Faire

Les ne pas faire, je les ai découverts grâce aux bouquins de Carlos Castaneda. Alors il ne m'a pas dit "Run Run, c'est mon surnom, les Ne pas Faire c'est ça et c'est pas autrement" mais à force de pratique et d'étude j'en ai dégagé ma propre vision, Uranus quand tu nous tiens.

Expliciter les Ne pas Faire serait une hérésie, je transformerais ce qui ne n'existe pas en ce qui existe et les Ne pas Faire deviendraient des Faire. Or le monde dans lequel nous vivons est un Faire. On part du principe que c'est La vraie Vérité vraie mais ce n'est qu'un traitement des informations captées par nos sens à travers les filtres mentaux (pas cérébraux, juste mentaux) que notre époque, culture, tradition nous ont appris à désigner comme tel.

Perso je ne vois pas en quoi la vision que les aborigènes, les peuls ou les amérindiens ont d'un arbre est moins valide que la perception qu'un Parigot (ou qu'un Marseillais) ont de ce même arbre.

Les Ne pas Faire pour changer.

Alors on peut continuer à défiler de Bastille à Nation, ou s'armer pour lutter contre la malveillance des Rouges ou des Blancs (référence culturelle Russe obligatoire) ou des, désolé, zarabes (référence lepeniste nécessaire) ou essayer autre chose.

Les Ne pas faire, c'est simplement se décaler. Même de 3 millimètres, juste se décaler pour Voir le monde autrement. C'est se décaler à travers des actes tout simples. Vous vous brossez les dents en commençant par la droite ? Essayez l'inverse. Avant de manger faites un bénédicité. Au lieu de regarder la télé 3 heures par jour, passez avant 15 minutes à la regarder éteinte. Au lieu de regarder les feuilles et le tronc de l'arbre, Voyez son ombre et les espaces entre les feuilles.

Encore quelques uns pour la route ? Vous avez l'habitude de mettre des basket, mettez des Richelieu. Vous dormez à droite dans le lit, dormez à gauche.

 

Changer sans rien casser

Je sais, vous vous dites "ben ça change quoi ?!!! c'est nul !!!". Faites le pendant 3 mois et on en reparle. Le monde tel que nous le connaissons, tel que nous le vivons, percevons est une définition. Changer, même un peu, cette définition revient à tout changer. Bien sûr tout l'art est de changer à l'endroit le plus fragile, le plus efficient. Celui qui va demander le moins d'effort pour obtenir le plus grand résultat.

Les Ne pas Faire nous font changer sans rien changer. Ils permettent de redéployer notre énergie contrainte, limitée par la définition que nous avons appris à donner au monde et donc à nous-mêmes.

Maintenant je vais pas y passer 15 heures, essayez juste, ne serait-ce qu'une semaine et après on en reparle. Allez des bisous et promis vous aurez la vidéo sur le Poisson dans super pas longtemps.

 


A propos de Renaud

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans. J'anime des conférences / rencontres en essayant d'amener chaque fois un autre regard, une autre manière d'être et de vivre le monde qui nous entoure. Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Verseau, l’art de “Ne pas Faire” pareil, Uranus est là

  • Sidonie

    Merci RunRun pour ce super article sur le Verseau !!!! Jusqu’à aujourd’hui je me rends compte que je n’avais pas compris cet avant dernier signe du cycle : le Verseau. J’avais lu plein de trucs dans plein de bouquin mais ça restait franchement une énigme…Sature, Uranus, l’énergie du printemps qui pointe son nez….mais qu’è sonfait de tout ça ?!?!
    Alors merci pour ton ouverture avec les Ne Pas Faire qui mettent tout ça en lumière et apporte pour moi une cohérence à l’ensemble 🙂
    Une petite citation de Don Juan dans ‘Le feu du dedans’ dans le chapitre sur l’Art de traquer :
    “Cela commença par une observation des nouveaux voyants qui avaient constaté que lorsque les guerriers se comportent avec régularité d’une manière qui ne leur est pas familière, les émanations inutilisées qui se trouvent à l’intérieur de leur cocon commencent à luire. Et leur point d’assemblage se déplace d’une façon douce, harmonieuse, à peine perceptible.”
    Et du coup pour moi, l’art de traquer, la présence et les Ne Pas Faire sont diverses facettes de la même chose: se rapprocher toujours plus de nous mê(ai)me, de toutes les zones inexplorées, faire bouger notre point d’assemblage en douceur pour nous ‘ré-évolutionner’ (j’adore ta manière de nous faire voir ce mot autrement !)
    Un grand merci et des bisous !