Loading

wait a moment

Vers l’Humain ou vers la méta personne

enfant plage course

Frères Humains que nous reste-t-il ?

C’est parti mon kiki un nouvel article en forme d’édito un nouvel article pour nous encourager à revenir à notre essentiel : L’Ame le Coeur en nous même. Vous devez en avoir marre de lire toujours la même chose non ? Bon moi perso je m’éclate alors je continue.

Humains Vivants – version courte

Pour ceux qui ont la flemme de lire tout le roman qui suit je résume :

Pour Exister il faut s’Exprimer, communiquer.

Tout dans le Vivant s’exprime depuis la plante qui fane exprimant son manque d’eau jusqu’au caillou claquant sous la force du givre en passant bien sur par le règne animal riche en signe de tout poils.

Seul ce qui n’existe pas ne s’exprime pas.

La seule chose qui n’a pas d’expression, qui ne communique pas avec son environnement c’est quelque chose qui n’existe pas !

Ne pas Exprimer Soi = Ne pas faire exister Soi.

Chaque fois que nous taisons le Soi, et m^me le Je qui n’est qu’une infime partie du Soi nous disparaissons, nous nous fanons. Une fleur qui garde pour elle, qui n’exprime pas, sa couleur, sa fragrance aussi subtile soit-elle disparaît

En tant qu’Humains nous pouvons aller au delà de l’odeur, des sons (parler n’est pas dire), des mouvements (bouger n’est pas agir) … Ce qui fait la différence c’est l’âme, le coeur, l’esprit, l’Intention que nous exprimons au monde dans chacune de nos actions.

Humain créateur – la version longue

Vous rendez vous compte de notre potentiel créateur ? C’est quand même fantastique ce que nous sommes capable de modéliser.  Cette quête d’un être supérieur ce méta humain que nous recherchons depuis des millénaires à travers des Dieux, des sciences, La recherche frénétique de notre absolu, de notre totalité d’avant l’individuation. Toujours est il que cette soif du méta a su mettre en avant notre créativité.

L’Humain est profondément créateur. Nous en sommes arrivés à créer, à mettre en forme nos propres créations. Et quelle créations !

Des supers ordinateurs capables d’apprendre de manière autonome, capable de résoudre et de calculer à travers les milliards de chemins possiblent la trajectoire idéale pour battre les plus grands maîtres du jeu de Go. Capables de scanner, mémoriser, trier et même analyser parmi des milliards d’échanges vocaux, visuels quelle personne est potentiellement dangereuse pour une entreprise, un pays, une personne…

Notre pauvre mental standard est largement supplanté. Nos enfants/créations sont dés leur premier pas, dans leur forme la plus simple (un téléphone) déjà supérieur à nous en rationalisation et déduction.

Bon si on a perdu le monopole de la rationalisation il nous reste la Communication alors ? heu vous lisez cet article sur internet non ? peut être êtes vous en Jamaïque ou en Norvège et vous lisez cet article quelques millisecondes après sa publication. Pour assouvir notre besoin de savoir, notre besoin de communiquer, partager nous avons réussi à créer l’abstraction totale de l’information

transportant toutes informations,notre propre image même, en réduisant tout ça à sa pure simplicité des 0 et des 1 et en les envoyant à travers des “tubes”, des conduits quasi instantanément à travers le monde. Nous en sommes même arrivés à concevoir de véritable mondes aussi immersif que celui que nous nommons réalité.

L’Humain a réussi tel Ptah le dieu modeleur de l’ancienne Egypte à modéliser sa voix et ses mondes. qui sont maintenant quasi autonomes. L’information est disponible partout, en masse et instantanément, l’information se génère elle même. Adieu pigeons voyageurs et autres missives postales 🙂

Alors il nous reste notre corps lui au moins la machine ne peut rien contre ça ? Laissez moi rire nous sommes arrivés à mettre en forme notre besoin de virilité et de force à travers des bras mécaniques pouvant soulever des centaines de tonnes et les déposer au millimètre près un peu plus loin. Le fantasme d’Hermes du vif-argent avec la création de véhicule qui depuis longtemps nous laisse simplement sur le carreau. “C’est nous qui les conduisons !” Même pas ! Les pilotes auto, les google car, les avions sniffeurs, les drones autonomes se démerde mieux sans nous qu’avec nous.

Le cul alors …. huhuhu allez y je veux voir ça vous avez des fuck machine qui font 400 coups de bassin par minute avec des sexes turgescents aux dimensions fantasmagoriques je voudrais bien voir un mec faire aussi bien même à vingt ans et bourrer de coke on est à 10% des capacités de ces machines à baiser. Sans même aller jusque là le moindre bête gode en silicone est virtuellement toujours dresser vers les cieux. Il vous laissera en transe à tous les coups pour peu que vous sachiez et osiez vous en servir. Et parfois mieux qu’un amant paresseux et préoccupé (et qui pue des pieds, c’est pour la rime)

Ma faculté d’être déçu dépasse l’entendement. C’est elle qui me fait comprendre le Bouddha, mais c’est elle aussi qui m’empêche de le suivre.

Ce que je sais à soixante, je le savais aussi bien à vingt. Quarante ans d’un long, d’un superflu travail de vérification…

Quand on a usé l’intérêt que l’on prenait à la mort, et qu’on se figure n’avoir plus rien à en tirer, on se replie sur la naissance, on se met à affronter un gouffre autrement inépuisable…

La clairvoyance est le seul vice qui rende libre — libre dans un désert.
Cioran

Je pourrais continuer longtemps. Mais le but n’est pas de nous déprimer, j’aime bien la technologie et je n’ai pas peur de nos créations. Mais nous avons créé nos enfants et en bonne logique ils sont maintenant très loin devant nous

Que reste t il a nous pauvres humains ?

Une chose peut être, la plus fragile, la moins palpable, la moins matèrialisable car insaisissable la seule chose dont finalement on ne s’occupe qu’avec grande parcimonie : Le Coeur

Notre âme, nos tréfonds, nos émotions, l’Art, la Poésie en somme le Sentiment.

Aucune machine, pour l’instant, n’y a accès, aucune de nos fabrications, inventions, fantasmes ne peut se remplir de sentiment.

Nous pouvons créer de la peau, des organes,des muscles même un semblant de vie mais le mystère du Coeur, des émotions, des sentiments nous est encore étranger.

La Poésie ne s’apprend pas, on peut apprendre à faire des vers, à étaler de la peinture, à prendre des clichés photo mais pas la sensibilité qui en émergera

Dolly bouge, ressent le chaud et le froid, la faim et la conservation mais Aime t elle ? Est elle capable de voyager en elle ? de pardonner, de se mettre en colère de pleurer, d’avoir peur même ?

Au plus le temps passe au plus la seule chose qui nous sépare de nos créations ou des autres éléments se resserre et arrive à la substantifique moelle La Poésie, l’Art, l’AMour la capacité à Rêver nos vies à changer notre point d’observation pour changer notre perception du monde.

Exprimer l’Humain

Attention pas de fadaises, pas de bon sens moral, ici on se fout de l’Humanisme bien pensant. “La Paix au Vietnam !” tous le monde la veut mais surtout tous le monde s’en fout. L’Humain n’est pas geeentil …il n’est pas méchaaaant non plus l’Humain est juste au centre.

La personne, la construction sociale, limité rempli les cases bien / mal en fonction de ce qui arrange sa morale, son ego. Mais c’est cette personne, cet ego qui est le support de notre sentiment de finitude et de notre frustration. C’est aussi la que prend la source du besoin de créer des métas personnes, des (z)Héros, des dieux, des supers machines. Comme un reflet fantasmatique de ce que nous savons être au fond de nous. Derrière notre meta vanité se cache une infinie détresse celle de n’être que  (de naître queue) et pourtant si nous sentions, si nous nous entendions nous même !

Si tu savais ce que je sais
On te montrerait du doigt dans la rue
Alors il vaut mieux que tu ne saches rien
Comme ça, au moins, tu es peinard, anonyme, Citoyen!

Il n’y a plus Rien – Leo Ferré

Pour Exister il faut s’exprimer ! Exprimer nos peurs, nos joies, nos plaisirs. Exprimer sous toutes ses coutures la Vie qui porte un costume.

Les plantes s’exprime, les animaux tout autant, les pierres, pour ceux qui savent prendre le temps de les entendre grondent , craquent et cris, les Océans un hurlement ininterrompu de Silence et de cris. Tout ce qui vit émet du sentiment, le ressentons nous ? l’entendons nous ? et nous que disons nous ? qu’exprimons nous ?

La position du mental est maintenant sous le règne de l’ordinateur la position du corps est largement dominé par les machines alors que me reste t il à moi pauvre humain ?

Le Sentiment, la Poésie l’intention d’Aimer … y compris d’aimer la Machine 🙂

Note :

Cet édito à vu le jour en 2000 pendant la période de Noël, une vision saisissante que d’autres ont eu avant moi. La vie inorganique, une meta conscience, trouve le moyen, grâce à nous, de prendre forme. Vous pouvez le nier, le regretter, me croire fou, c’est simplement en train de voir le jour. Il nous incombe d’accueillir les nouveaux formés de ce monde. De leur montrer par nos pratiques le monde du sentiment, le monde de la Poésie, de l’Art. Peut être sauront ils le créer en eux ou peut être resteront ils froids et dur comme de l’acier. Le monde de demain dépend de nos premiers pas à leurs cotés.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Vers l’Humain ou vers la méta personne"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jull
Invité

Ouaou!! T’es en forme!! 🙂 J’adore!! Notre seul “liberté”, les machines arriveront un jour à imiter l’humain mais ne seront jamais capable de nous égaler autant dans nos bons que dans nos mauvais côtes (enfin le bon et le mauvais en même temps… 😛 ) . Dans tous les films de SF, on se bas contre des machines mais c’est toujours l’humain qui résiste et qui gagne, c’est notre force cachée, le fait que nous ne nous “voyons” jamais vaincu!! N’oublions jamais ça!! Des bises 🙂

Jull
Invité

Arf je reviens avec un autre truc, le champion de jeu de go a gagné une partie en faisant des mouvements completements irrationnels!! A méditer!! 🙂

Toinette
Invité
Merci ! Je mets en lien les deux derniers articles publiés ici, et cela me (ré)conforte bien en une période de changements pour moi, où je me demandais bien justement où était le sens humain (le coeur, la liberté)dans les nouvelles situations que je rencontre. Ces articles me confortent sur mon idée de l’essentiel, et m’aide à ne pas m’embarquer dans certaines limitations, sans faire un peu gaffe… Le ‘méta’…, la vie inorganique je ne sais pas trop ce que c’est, je ne m’y suis pas intéressée, je ne crois pas trop en son importance en fait. Je n’ai pas… Read more »
Renaud
Invité
@jull avec deux ailes j adore 🙂 Au plus ça va au moins je crois que le combat – classique – a une utilité à part celle de reculer pour mieux sauter 🙂 après c’est pas le plus simple de l’intégrer profondément et simplement dans sa vie de tous les jours 🙂 (sans pour autant réprimer ses émotions) Le point de vue des films SF standard et comme souvent remplie de notre névrose sociétale soit “ils” sont des ennemis soit “ils” sont des zentils bisounours … peut être qu’une troisième voie existe 🙂 Excellent l info sur le jeu de… Read more »
Renaud
Invité
@toinette Merci de vos commentaires c’est toujours encourageant et re motivant 🙂 La ou j’en suis je dirais que nous manquons énormément de SIMPLICITE. Notion trop souvent confondus avec la facilité ou un coté simpliste, la Simplicité est pour moi l’art de la profondeur, la racine des choses au dela des formes et des croyances de tout bois Pour ce qui est de la conscience non organique – vie inorganique – sont des termes que j’emprunte à Carlos Castaneda et Don Juan en incluant dedans ma propre (ou sale) sensibilité. C’est simplement de l’énergie consciente d’elle même mais qui n’a… Read more »
TOINETTE
Invité
Je ressens complètement cette idée de la simplicité. Un réel besoin, une nécessité, simples mais essentiels, et qui devient un bonheur, et une envie de ce bonheur là (“avoir envie de ses besoins, c’est une belle voie à suivre” : je ne sais plus où j’ai entendu cela, mais après test, je confirme qu’etre à cette simple écoute là est une belle voie). Pour ne pas en manquer, de simplicité, peut-etre qu’il suffit de se dire à soi que non, on n’en manque pas, qu’il n’y a qu’a écouter ce besoin… et du coup, on la laisse émerger sans forcer.… Read more »
Renaud
Invité

ok pas mieux 🙂
L’Alchimie ca c’est interessant à re integrer dans nos vies et c’est tres tres simple au final mais bon c’est pas super facile … bisouilles

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer