Edlinger versus Berhaut

Mots-clés : , ,

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Renaud Renaud, il y a 6 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #5861 Répondre
    Photo du profil de lafleche
    Laurent

      Je voudrais vous parler d’un étrange sport qui dépasse mon entendement: celui qui consiste à escalader à mains nues, sans aucune protection les parois les plus abruptes du monde. L’histoire de Patrick Edlinger et Patrick Berhaut sont de ceux-là…vous avez-dit Patrick? Une histoire d’amitié intense entre deux individus, deux frangins unis à la même passion à la vie à la mort.  Au commencement, il y avait la découverte pour Patrick Edlinger des falaises de Buoux, près d’Apt: un des premiers à ouvrir des voies, puis lui vient le défi invraisemblable de grimper sans cordes, sans filet, sans aucune garantie. A chaque pas, si tu te rates, t’es mort. Devant le reportage visible sur you tube, je n’en crois pas mes yeux, je réalise que derrière cette apparente folie se trouve une incroyable métaphore de nos existences. En effet, la mort n’est-t-elle pas toujours à la distance de notre bras ( Castaneda ).

      Certains, comme Edlinger et Berhaut ont voulu le montrer de façon spectaculaire. Ne sont-ils pas des passeurs de cette vérité qui dérange?

      Comme le dit Patrick Edlinger; nous sommes des passionnés, on allait chercher des voies, explorer des passages, toujours aller voir, on avait pas de fric, ça nous est arrivé de voler dans les magasins…petit clin d’œil à Brel qui disait: il faut toujours aller voir, je préfère essayer, quitte à me pulvériser la gueule, je préfère aller voir!

      Ce que j’en retiens, en le transposant à ma petite vie tranquille, c’est qu’il est possible de miser sur sa passion et de ne rien lâcher, comme pour moi, bah, c’est juste aimer écrire de la musique! Si je transpose un peu de cette intensité de vouloir se dépasser, d »être à fond dans sa discipline, totalement présent à l’instant, alors je reçois un peu de ces passeurs pour faire ce que j’ai à faire sur ma route. Modestement et petitement. Sans tomber dans l’excès, dans le trop, dans la quête du too much et de l’impossible. Malheureusement Patrick Berhaut a laissé sa peau dans une paroi des Alpes. Patrick Edlinger est devenu super dépressif et alcoolique quand il a atteint tous ces objectifs. Puis on l’a retrouvé mort dans sa cuisine. Quand certains côtoient sans cesse les limites en multipliant intensément le risque de basculer dans la mort, moi j’aime retenir l’idée que dans notre quotidien, la fin n’est peut-être pas loin et que la vie nous demande d’être super à fond dans ce qu’on aime faire à la manière du grimpeur aux mains nues!

       

       

       

       

    • #5884 Répondre
      Photo du profil de Renaud
      Renaud
      Admin bbPress

        D’ou l’interet du but abstrait !!!
        Du but que tu sais ne pas pouvoir atteindre sauf coup de bol indépendnat de ta volonté
        Le jour ou j’ai compris que depuis l age de 7 ans mon but, mon everest à moi c’etait de marcher et que derrière lui il n y avait rien …. je suis allez me faire opérer, j’ai couru 1fois 50 mètres pour emmerder une copine osteo qui me disait que je ne pourrais jamais courir malgré mon opération
        J’ai passé une journée à marcher comme vous
        Et puis je me suis assis j’ai lâché tout ça et je suis revenu à mes passions, celle qu il y a derrière les apparences et derrière les objectifs concrets : la liberté, la connaissance et l’amusement. Les trois allant de pairs pour moi.
        Alors derrière leur volonté d’aller voir, d aller plus haut que cherchaient ils ? Derriere l envie, le besoin d ecrire de la musique que veux tu dire ?
        Et au passage il n y a de pépère dans ta vie que le sens que tu met à ce mot (maux) là
        Chaque vie à son lot de rock et de folk se comparer c’est un peu savoir qui a la plus grosse ca sert pas à grand chose
        Perso je suis content pour eux qu’ils aient pu « choisir » leur destination finale c’est rare et puis merci aussi à eux (et à toi) pour ces biens berlles images et sensations

      Répondre à : Edlinger versus Berhaut
      Vos informations: